Week End à Bucarest Les Incontournables (2) Min

Nous vous proposons de partir en week-end à Bucarest, avec les incontournables pour passer quelques jours dans la capitale roumaine. Nous verrons d’abord quand y aller, comment s’y rendre, ce qu’il faut visiter, où dormir, où manger et où sortir à Bucarest en deux jours.

Week-end à Bucarest : les incontournables

Feuille de route

Se loger à Bucarest

Les auberges de jeunesse à Bucarest

Umbrella Hostel, Bucarest (Roumanie)

Juste à côté de l’ambassade de France, idéalement située au centre de Bucarest, cette auberge est parfaite pour découvrir la capitale roumaine. Une cour permet de discuter tranquillement le soir. Le personnel cherche un peu ses mots en anglais, mais est très prévenant. Le wifi connaît parfois des coupures. Le plan de la ville fourni, une photocopie assez imprécise, fait un peu désordre.

Les meilleurs hôtels à Bucarest

Voir une sélection d’hôtels à Bucarest

Les meilleures chambres d’hôtes et auberges à Bucarest

Voir une sélection de maisons d’hôtes à Bucarest

Les meilleures locations de vacances à Bucarest

Voir une sélection d’appartements à Bucarest

Quand aller à Bucarest ?

La période la plus agréable pour découvrir Bucarest s’étire de mai à la mi-juillet. Par la suite, l’été est très lourd dans la capitale roumaine. Septembre est aussi une bonne alternative, mais les températures chutent rapidement dès le début du mois d’octobre. Le climat continental est en effet particulièrement accentué en Roumanie, avec un hiver long, rigoureux et sec. Pour les amateurs, Bucarest ne manque pas de charme sous la neige.

Se rendre à Bucarest

Le vol Paris-Bucarest prend 2h50. Les compagnies aériennes classiques Air France et Tarom partent de Roissy-Charles-de-Gaulle, tandis que les low cost Wizz Air et Blue Air décollent de Beauvais. Une fois à l’aéroport de Bucarest-Otopeni, on peut rejoindre rapidement le centre-ville en train, en bus ou en taxi.

Voir le prix des billets d’avion pour Bucarest

Il est possible de se rendre à Bucarest en train, mais il faut parcourir près de 2 300 km. Au départ de Paris, vous pouvez passer par Munich, Vienne et Budapest. On peut aussi rejoindre Bucarest depuis la France en passant par Zurich et Budapest.

Voir le prix des billets de train pour Bucarest

En bus, il faut 37h environ pour rallier Bucarest depuis Paris. Eurolines propose assez souvent des réductions.

Voir le prix des billets de bus pour Bucarest

Se repérer et se déplacer à Bucarest

Bucarest se parcourt aisément à pied, mais on peut aussi utiliser le métro, le bus et le tramway. Pour vous repérer, commencez par identifier la place de la Victoire (Piața Victoriei), c’est la limite nord du centre-ville. De cette place, deux axes qui traversent Bucarest du nord au sud commencent : le boulevard Lascăr Catargiu et l’avenue de la Victoire. Le boulevard est le plus fréquenté, il prend différents noms et dessert notamment la place de l’Université (Piața Universității), centre névralgique de la ville. L’avenue de la Victoire descend quant à elle jusqu’aux berges de la Dâmbovița, près du parc Cișmigiu et du Palais du Parlement. A partir de ce dernier, le boulevard de l’Union forme un axe est-ouest sur 3,5 km.

Voir le prix d’une location de voiture pour votre séjour

A visiter à Bucarest

Le Bucarest des monuments et quartiers emblématiques

  • Palais du Parlement
  • Quartier de Lipscani, vieille ville
  • Avenue de la Victoire – Calea Victoriei, pour la concentration de musées et d’institutions, le Palais CEC et le passage Macca-Vilacrosse
  • Auberge de Manuc – Hanul lui Manuc, ancien caravansérail
  • Vieille cour princière – Curtea Veche
  • Place de la Révolution – Piața Revoluției, pour la statue équestre de Carol Ier et le Mémorial de la Renaissance
  • Arc de triomphe
  • Place de l’université – Piața Universității
  • Hôpital Coltea
  • Gare de Bucarest Nord – Gara de Nord

Le Bucarest des lieux de culte

  • Eglise du monastère Stavropoleos
  • Cathédrale patriarcale
  • Eglise Saint-Antoine – Biserica Sfântul Anton
  • Synagogue chorale de Bucarest – Templul Coral
  • Grande synagogue de Bucarest – Sinagoga Mare
  • Eglise Crețulescu – Biserica Kretzulescu
  • Eglise Saint-Georges – Biserica Sfântul Gheorghe Nou
  • Cimetière de Bellu, pour la tranquillité des lieux
  • Eglise Saint-Nicolas
  • Monastère de Radu Vodă

Le Bucarest des musées

  • Musée du village roumain
  • Muséum national d’histoire naturelle Grigore Antipa
  • Palais du printemps – Palatul Primăverii
  • Musée national d’art de Roumanie
  • Musée national George Enescu
  • Musée des collections d’art
  • Musée national Cotroceni – Palais Cotroceni
  • Musée du paysan roumain
  • Musée militaire national
  • Musée national d’histoire de Roumanie

Sortir à Bucarest

Le Bucarest nocturne

  • Quartier de Lipscani, avec de nombreuses terrasses, des bars branchés, restaurants et clubs pour tous les goûts
  • Place de l’université – Piața Universității, lieu de rencontre des étudiants en début de soirée le week-end
  • Lăptăria Enache – La Motor, au Théâtre national, pour la terrasse sur les toits, les concerts de jazz et les projections en plein air
  • Dionysos Wine Bar, pour découvrir les vins roumains
  • Control Club, une des discothèques de la ville

Le Bucarest des sorties culturelles et sportives

  • Athénée roumain, pour un concert
  • Opéra national de Bucarest, pour un spectacle lyrique
  • Théâtre national de Bucarest, pour une pièce
  • Galerie d’art Rotenberg-Uzunov, pour l’ambiance cosy et les œuvres d’art à admirer
  • Arena Națională, pour un match du Steaua Bucarest
  • Grand Casino, à l’hôtel Marriott, avec 150 machines à sous et un buffet à volonté ouvert à tous les joueurs contre une petite mise
  • Parc Herăstrău, pour patiner sur le lac ou faire un jogging
  • Parc Cișmigiu, pour une promenade romantique
  • Parc Carol, pour le mausolée communiste et la tour de Vlad Țepeș
  • Parc Alexandre Jean Cuza, pour un tour du lac Titan à vélo

Faire du shopping à Bucarest

  • Marché d’Obor, Piaţa Obor, le bazar n’existe plus, remplacé par des halles avec des produits alimentaires locaux : charcuterie, fromages, etc.
  • Cărturești Carusel, une magnifique librairie
  • Place de l’Union – Piața Unirii, pour le centre commercial Unirea et les grands magasins Cocor, un vrai labyrinthe de boutiques en plein centre-ville
  • Centre commercial AFI Palace Cotroceni, 300 boutiques sur deux étages, 30 restaurants, 20 salles de cinéma, une patinoire et un mur d’escalade
  • Centre commercial Promenada Mall, un grand nombre de boutiques, un toit-terrasse et un bowling
  • Centre commercial Mega Mall, des enseignes de mode, un Carrefour et un cinéma

Manger à Bucarest

  • Marché Amzei, Piaţa Amzei, pour acheter fruits et légumes, avec une boulangerie à proximité pour manger sur le pouce un friand fourré au fromage brânză ou une tourte aux épinards
  • La Mama, une chaîne de restaurants bon marché pour découvrir la cuisine roumaine : soupes en entrée, plats de viande accompagnés de mămăligă, une bouillie de farine de maïs, beignets chauds fourrés au brânză et recouverts de coulis en dessert
  • Cercle militaire national, un cadre grandiloquent fait de dorures et de stucs, pour une cuisine roumaine abordable
  • Beca’s Kitchen, une jeune chef roumaine, tout est fait maison et bio
  • Pukka Tukka, des produits frais et une cuisine végétarienne

Pour aller plus loin