Comment Trouver Des Vols Pas Chers Vers L’Europe (18)

Alors que certains étudiants préparent leur départ pour un échange universitaire Erasmus ou un stage en Europe, d’autres commencent à envisager leur expatriation ou leurs futures vacances. Je vous propose quelques conseils pour trouver des vols pas chers vers l’Europe. Cet article sera utile pour nos lecteurs canadiens, américains, asiatiques et australiens, mais aussi pour les voyageurs qui se lancent pour la première fois à la découverte de leurs voisins européens.

Comment trouver des vols pas chers vers l’Europe ?

Comment trouver des vols pas chers vers l'Europe (4)

– La méthode générale pour trouver des vols pas chers vers l’Europe

1) Tout d’abord, pour vous faire une idée des prix pratiqués, utilisez les plus gros agrégateurs du marché comme Skyscanner, Liligo ou Momondo.

A ce titre, Skyscanner offre des tableaux de prix très lisibles selon votre destination :

Notez scrupuleusement les chiffres indiqués, normalement vous verrez déjà qu’il y a des variations de prix d’un agrégateur à l’autre.

2) Allez ensuite sur le site officiel de la compagnie aérienne qui semble proposer les meilleurs tarifs. Régulièrement, ce canal de vente en direct est plus attractif. Essayez également le site de la compagnie en version étrangère, si le pouvoir d’achat est plus faible dans le pays de destination. Utilisez la traduction automatique de votre navigateur et un outil de conversion monétaire comme Xe si le pays ne fait pas partie de la zone euro.

Surveillez les frais de transaction : Ryanair, Vueling, Wizz Air ou Blue Air se distinguent sur ce point. Choisissez le mode de paiement qui engendre le moins de frais.

Le vol qui partait de Beauvais à 13 heures 25 pour rejoindre Shannon le lendemain était proposé, sur le site Ryanair.com, à 4,99 euros, et Jed crut d’abord à une erreur. En allant plus loin dans les écrans de réservation il constata qu’il y avait des frais, des taxes complémentaires ; le prix final s’élevait à 28,01 euros, ce qui demeurait modique.

Michel Houellebecq,  La carte et le territoire

3) Envisagez des itinéraires alternatifs en jouant sur les aéroports régionaux voisins de votre ville de destination en partant de la liste fournie pour chaque pays d’Europe par Skyscanner. Prenez toutefois garde aux distances et aux moyens de transport collectifs à disposition, notamment avec les compagnies low cost (Beauvais pour Paris, Gérone pour Barcelone, etc.).

— Non, là, je suis à Beauvais.

— À Beauvais ? Mais qu’est-ce que tu fous à Beauvais ?

— Je prends un peu de recul. C’est bien, de prendre du recul à Beauvais. »

Michel Houellebecq,  La carte et le territoire

Ne vous amusez pas trop si c’est votre première fois dans le pays concerné ou que vous avez fait un premier long voyage depuis l’Amérique du Nord ou l’Amérique du Sud, l’Asie ou l’Australie. Inutile d’ajouter à la fatigue du vol les aléas des transports locaux.

4) Depuis la France, au départ des villes en région, on peut aussi surveiller Volotea qui a un réseau très intéressant de destinations en Europe sur des villes secondaires très touristiques. C’est pratique si vous habitez près de Bordeaux, Brest, Grenoble, Lille, Montpellier, Nantes, Strasbourg ou encore Toulouse.

A signaler aussi, l’offre TGV Air, partenariat entre la SNCF et une douzaine de compagnies aériennes qui permet d’acheter un billet combiné Train + Navette + Vol. Le billet comprend un vol international précédé ou suivi d’un trajet en TGV, avec les éventuelles navettes entre l’aéroport et la gare TGV. Le dispositif TGV Air fonctionne au départ et à l’arrivée de Bruxelles et de 19 gares en région, pour des vols au départ ou à l’arrivée des aéroports de Roissy CDG et d’Orly.

Avec TGV Air, le trajet en train compte comme un vol à part entière, vous pouvez donc parfois économiser une centaine d’euros étant donné que votre billet d’avion n’est plus considéré comme un vol direct. D’autre part, en cas de problème avec la SNCF, les correspondances sont garanties et c’est la compagnie aérienne partenaire qui assure généralement l’acheminement du passager. Par exemple, un trajet en train entre Lille et Paris-CDG peut se transformer en vol avec Air France au départ de Lille-Lesquin s’il y a une grève qui touche les TGV le jour de votre voyage.

Comment trouver des vols pas chers vers l'Europe (1)

– Si vous êtes flexible

5) En sélectionnant « partout » comme destination et en choisissant une flexibilité d’un mois, les pays apparaissent listés par ordre de prix sur Skyscanner.

6) Au moment de votre recherche sur les agrégateurs de vol comme Liligo, indiquez que vous êtes flexible à plus ou moins trois jours. Généralement, les prix des billets d’avion sont moins élevés quand le vol a lieu un mardi ou un jeudi.

7) Recherchez un billet d’avion multi-destinations, avec Skyscanner par exemple, en incluant une ville intermédiaire.

8) Essayez de faire votre recherche à différents moments de la journée et de la semaine. Certains sites font varier les frais de réservation selon l’heure à laquelle vous passez commande. Sur d’autres, les prix affichés sont moins élevés le dimanche soir.

Comment trouver des vols pas chers vers l'Europe (2)

– Si vous avez la vie devant vous

9) Étudiez l’historique des prix des billets d’avion pour telle ou telle destination à l’année, afin d’identifier les périodes où les prix baissent. Skyscanner vous indique les meilleurs prix pour les six ou douze mois à venir. Bing indique visuellement si la période pour acheter est bonne ou non. Comme l’a raconté Marie de Ducla dans son portrait, Google le fait très bien aussi.

La basse saison touristique est en général plus attractive en termes de prix par exemple, puisque la demande diminue considérablement. Mais c’est aussi le moment où certaines liaisons low cost sont suspendues.

10) Mettez en place des alertes spécifiques par courriel pour être prévenu quand un billet d’avion pour une certaine destination passe en-dessous du seuil que vous aurez défini. Priceline n’est pas très bon pour l’Europe, préférez les agrégateurs déjà mentionnés qui proposent ce service, comme Skyscanner, Liligo et Momondo.

11) Gardez en tête que le but n’est pas de trouver les meilleurs prix dans l’absolu, mais un prix qui vous convient. Décidez-vous alors pour réserver.

12) Surveillez les promotions référencées par Skyscanner, pas seulement au départ de la France, mais aussi du Royaume-Uni, de l’Espagne et de l’Allemagne.

Il y a régulièrement des promotions flash pour des destinations touristiques majeures en Europe.

Comment trouver des vols pas chers vers l'Europe (10)

– Les spécificités propres à la recherche de vols en Europe

13) De nombreuses compagnies low cost qui opèrent en Europe ne sont pas indexées par les agrégateurs de vol. Skyscanner les référence très bien, c’est pour cela que nous l’utilisons en priorité, notamment pour son répertoire de compagnies aériennes.

Pour être certain de votre coup, passez par le site officiel de l’aéroport de destination pour identifier les différentes compagnies low cost qui y opèrent.

En allant dans la rubrique « destinations » des sites de compagnies aériennes low cost (Easyjet, Vueling, Ryanair, Wizz Air, etc.), il est aussi possible de visualiser très facilement les villes desservies.

Au delà des low cost qui cherchent à couvrir une bonne partie de l’Europe, pensez aux compagnies à bas coût bien implantées dans certains pays ou régions : Eurowings et Air Berlin en Allemagne, Flybe au Royaume-Uni, Pegasus en Turquie, Norwegian dans les pays scandinaves, airBaltic pour les pays baltes et WOW air pour l’Islande.

Ne pas négliger les offres à bas coût lancées par Air France avec Hop ! ou sa filiale Transavia.

Les compagnies low cost amènent à des situations incongrues, où un aller-retour entre l’Espagne et Malte revient moins cher que le bus Gérone-Barcelone. C’est le paradoxe d’une géographie de l’Europe redessinée par Ryanair et Easyjet au gré de la demande touristique :

Il commanda un coleslaw allégé et un poulet Korma, s’installa à l’une des tables, accompagnant son repas de petites gorgées de whisky tout en étudiant le plan des vols au départ de l’aéroport de Shannon. Aucune capitale d’Europe occidentale n’était desservie, à l’exception de Paris et de Londres, respectivement par Air France et British Airways. Il n’y avait par contre pas moins de six lignes à destination de l’Espagne et des Canaries : Alicante, Gérone, Fuerteventura, Malaga, Reus et Ténériffe. Tous ces vols étaient assurés par Ryanair. La compagnie low cost desservait également six destinations en Pologne : Cracovie, Gdansk, Katowice, Lodz, Varsovie et Wroclaw. La veille au dîner, Houellebecq lui avait dit qu’il y avait énormément d’immigrants polonais en Irlande, c’était un pays qu’ils choisissaient de préférence à tout autre, sans doute à cause de sa réputation du reste bien usurpée de sanctuaire du catholicisme. Ainsi, le libéralisme redessinait la géographie du monde en fonction des attentes de la clientèle, que celle-ci se déplace pour se livrer au tourisme ou pour gagner sa vie. À la surface plane, isométrique de la carte du monde se substituait une topographie anormale où Shannon était plus proche de Katowice que de Bruxelles, de Fuerteventura que de Madrid. Pour la France, les deux aéroports retenus par Ryanair étaient Beauvais et Carcassonne. S’agissait-il de deux destinations particulièrement touristiques ? Ou devenaient-elles touristiques du simple fait que Ryanair les avait choisies ? Méditant sur le pouvoir et la topologie du monde, Jed sombra dans un assoupissement léger.

Michel Houellebecq,  La carte et le territoire

14) Pour les extra-européens, vous devez identifier en Europe un hub compatible entre une de ces compagnies low cost et la compagnie classique qui assurera la liaison entre ce hub européen et la ville du monde où vous êtes. Appuyez-vous d’abord sur cet index d’aéroports européens.

Voici quelques pistes :

  • Virgin Atlantic (Londres) : vols pour ceux qui arrivent des Etats-Unis, du Canada, d’Australie et d’Asie.
  • Lufthansa (Francfort, Munich, Düsseldorf ou Zurich) : Asie et monde entier.
  • Finnair (Finlande) : vols en Europe et nombreuses connexions avec la Russie et  surtout l’Asie.
  • Brussels Airlines (Belgique) : vols en Europe et segments intra-européens si vous venez d’Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada) ou d’Asie (Inde notamment), mais aussi du Moyen-Orient ou d’Afrique en arrivant en Europe par Bruxelles.

Si vous venez d’Asie ou d’Australie, ce hub peut très bien être Dubaï, Doha ou Abou Dabi, avec la montée en puissance des compagnies locales comme l’expliquait Marie de Ducla. Symboles de ce dynamisme, Emirates, Qatar Airways et Etihad proposent quasiment toute l’année des prix très agressifs vers l’Europe. Istanbul est aussi de plus en plus un hub entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie.

Partez là encore des destinations desservies en Europe par les principales compagnies aériennes.

L’essentiel est de trouver un segment régional low cost compatible avec une liaison long courrier classique. Attention, il faut tester de nombreuses combinaisons car ce n’est pas forcément avantageux en termes de prix et de temps de transfert entre les vols. Parfois c’est le vol long-courrier qui s’avère trop cher, dans d’autres cas ce se sera le trajet low cost. A vous de jouer avec les possibilités offertes !

Sur Paris asiatique, vous pouvez également retrouver un article sur les comment trouver des vols pas chers vers l’Asie.